1. La science

Les règles actuelles pour l'heure d'été remontent à 1977. Sous l'effet de la crise économique, le gouvernement a commencé à jouer avec le temps. On espérait économiser de l'énergie, par synchroniser  les heures de soleil avec le mode de vie du peuple.   Ou est-ce vice-versa?

Pendant ce temps, l'argument de l'énergie est déjà longtemps passé. Plusieurs études ont montré qu'il n'y a peu ou pas d'économies et l'introduction de l'heure d'été a de nombreux effets secondaires.:la congestion du trafic est plus long dans l’obscurité du matin, et dans l’après-midi il y a plus d’ embouteillages dans la chaleur d’ozon, la chaleur estivale persiste une heure plus dans la chambre.
en plus, les rythmes biologiques sont perturbés, Lire la suite...



2. Les problèmes de circulation

"OCTOBRE: PROBLÈMES DE TRAFIC PAR EXCELLENCE"

Ce n'est pas bizarre parce-qu’il y a de nombreuses raisons depuis Octobre est appelé le mois d’embouteillages. d'Abord et avant tout, le trafic commence à nouveau après une période de repos entre juin et septembre

Les gens sont rentrés de vacances et l'année académique a également commence. De plus, il est toujours pas clair dans la matinée. L'heure d'été est toujours en cours. Mais la plupart du temps le temps est souvent le rabat-joie. Octobre, connu pour son brouillard et de la pluie.

Source: Nieuwsblad, weatherblog, vendredi 18 oct 2013


"AU DÉBUT DE L'HEURE D'ÉTÉ, PLUS D'ACCIDENTS DANS LES ENTREPRISES, MAIS PAS AU DÉBUT DE L’HEURE D'HIVER"

C’est prouvé par les recherches, dont le Journal of Applied Psychologyde a écrite, selon des chercheurs de l'Université du Michigan (Mardi 03 nov 2009).

Le lundi après le changement de l'heure, qu’ainsi nous avons donc une heure de moins de lumière naturelle, ce qui doit être gagner en octobre, est la base d'un nombre accru d'accidents. Les chercheurs ont enregistré ce lundi 5,7% d'accidents en plus, que sur un jour ordinaire. Pour les lundis qui ont suivi on n’a pas enregistré plus d'accidents.

Les auteurs de l'étude indiquent comme raison du nombre accru d'accidents le manque de sommeil pendant la transition, parce que les travailleurs de nuit ont en moyenne 40 minutes de moins de sommeil, que pendant les nuits comparables

Basé sur : The New York Times
Powered by: Express.be

>>> PROF. HUGO POPPE (L'UNIVERSITÉ DE LEUVEN)

Avec l'introduction de l'heure d'été, le matin est au milieu du point le plus froid de la journée.

Cela augmente le risque d'accidents de la circulation. La ruée vers le soir commence à la période la plus chaude de la journée ".

>>> PROF. GERARD KERKHOF (L'UNIVERSITÉ DE LEIDEN)

L’avancement de l'heure en mars augmente le risque d'accidents de la circulation causé par la somnolence. »

(De Volkskrant 30 mars 2014)

Aujourd'hui nous savons où l'horloge biologique du corps humain se trouve dans le corps.   Il s’ agit d’ une petite zone dans le noyau hypothalamique cérébrale profonde. L'horloge biologique,, connu sous le noyau suprachiasmatique, contient 20 000 à

30 000 neurones qui émettent périodiquement des signaux au reste du corps.

« Quand on fait chez les animaux une connection avec une zone du cerveau similaire, on verra un modèle périodique d'impulsions “, explique le chercheur du sommeil, Gérard Kerkhof, Medical Center Haaglanden. « Au cours de la journée, le rythme de ces impulsions est moyen ou haut, pendant la nuit l’activité réduit..Environ 24 heures plus tard, tout recommence".

L'horloge biologique ne court pas assez vite chez tout le monde.   Le cycle veille-sommeil dans le cerveau des gens du matin dure moins long : pas 24 heures, mais 23,5 heures. « Ainsi, ils sont plutôt fatigués et ils se lèvent tôt le matin. ».

>>> BEAUVAIS CONSULTANTS

« Dans le rapport de Beauvais Consultants , intitulé “ Impact de l'heure d'été sur la santé” on met en évidence l'augmentation des sédatifs et tranquillisants après le changement de l'heure à la fin de Mars.“

>>> PROF. VERSTRAETE (Hôpital géneral de Gant)

« Plus de 20% des Belges prennent des tranquillisants, des sédatifs et des antidépresseurs, dont près de 1 sur 10 des conducteurs se trouvent derrière le volant , légèrement à fortement sous sédation.»

 

3. L'augmentation des accidents de la circulation et le prix économique.

Lors d'une conférence d'experts à Bruxelles, organisée par Russell Foster, professeur de neurologie à l'Université d'Oxford, et Roenneberg, professeur de psychologie médicale à l'Université de Munich. Les résultats des effets du changement d'heure sur les habitudes de sommeil et le bioritme .  

La conclusion: « « Le changement de l’heure ne réduit pas la consommation d'énergie, mais a des risques importants pour la santé et les coûts élevés pour l'économie. »

AUGMENTATION DEs ACCIDENTS DE LA CIRCULATION ET ainsi indirectement des complications en chirurgie

Les scientifiques tentent de prouver que le changement de temps a provoqué une perturbation dramatique des fonctions physiques et mentales,à cause d’ une intervention directe dans le système de biorythme. Ce qui implique, en particulier pour les enfants et les personnes âgées une adaption de la transition pendant quelques semaines.   Inclure aussi les accidents de la circulation, et il y a plus de complications en chirurgie.

Il existe également des preuves des conséquences économiques néfastes. Les experts ont conditionnellement calculé que le changement du temps,deux fois par an, entraine une perte d e 1% à 2 % du produit intérieur brut (PIB) de l'UE. Changer l’heure, entraînerait des coûts annuels de € 300.000.000.000.

Le député autrichien Heinz K. Becker prendrait non seulement note de ces données et conclusions scientifiques. Il demande à la Commission européenne “de procéder à l'action, et   d'arrêter   l’effort de changer l’heure pour quelque chose qui n'a aucun avantage, mais qui est surtout préjudiciable.” D’ailleurs “ Un point doit être mis au refus   du   commissaire Violeta Bulc qui ne veut pas examiner les risques et la pertinence du changement de temps ».

De: "Toonaangevend medium voor European Policy" Door Herbert Vytiska (Wien) Euractive.de


Moment magique sur le digueMoment magique sur le digue  Jour le plus long, nuit la plus courteJour le plus long, nuit la plus courte

 La position de la  terre pendant le solstice  dans  l'hémisphère  nord.  Ici, le  soleil  atteint  le  point le plus  élevé.   Au  nord du  cercle  polaire  arctique,  il  n'est pas sombre  ce jour (Source: Wikipedia )La position de la terre pendant le solstice dans l'hémisphère nord. Ici, le soleil atteint le point le plus élevé. Au nord du cercle polaire arctique, il n'est pas sombre ce jour (Source: Wikipedia )

 

Soleil solstice,  nuit au Cap NordSoleil solstice, nuit au Cap Nord

 

 Solstice  d'hiver ,la  plus longue  nuit et jour le plus court.   Source  : Wikipedia) Solstice d'hiver ,la plus longue nuit et jour le plus court. Source : Wikipedia)

 

 

4. Conséquences médicaux

>>> MODIFICATION HEURES, CAUSE DE L'INSUFFISANCE CARDIAQUE (LINK)

Daylight Saving Time Transitions May Be Linked To Increased Risk Of Ischemic Stroke

Les enquêteurs rapportent que « la probabilité d’ accident ischémique vasculaire cérébral était de

8 pour cent plus élevé dans les deux jours après la transition de l’heure que dans la période de deux semaines en avant et   deux semaines après l e changement de temps. » Les données indiquent que   “les malades du cancer « étaient   25 % plus susceptibles d'avoir un accident vasculaire cérébral, et les ages,plus de 65 ans, montrent   une augmentation de 20 %   de leur risque d'AVC après le changement de temps. Les résultats seront présentés à l'Académie de l'assemblée annuel le américaine de neurologie en avril.

By ASHLEY WELCH CBS NEWS February 29, 2016, 4:17

Investigators: “analyzed a decade of stroke data in Finland from 2004 to 2013."

>>> L'UNIVERSITÉ DE WESTMINSTER

« Les gens qui se lèvent tôt ont des niveaux de cortisol plus élevés. C’est l’hormone de stress le plus important du corps humain.

Une équipe a étudié la quantité de cortisol dans la salive de s personnes différentes quand ils se lèvaient. Les résultats montrent que les gens qui commencent à travailler avant 7h21 , sont plus sujets au stress . Ces lève-tôt souffrent plus de douleurs musculaires, maux de tête et du froid. D'ailleurs ça n’améliore pas l’humeur et leur état d'esprit ».

>>> ÉTUDE Karolinska Institut

« La transition vers l'heure d'été provoque plus de crises cardiaques. Après chaque changement à l'heure d'été, il y a   5 % plus de crises cardiaques. »




5. Invloed op de biologische klok groter dan gedacht

L'impact sur le rythme biologique plus grande qu'on le pensait. Le rythme biologique est étudié par le chronobiologie et les dispositions de temps internes. Ces dispositions   travaillent en collab oration et forment une organisation totale. Les événements correspondants à l'heure interne ont appelé: zeitgebers. La lumière est le zeitgeber numéro un ,   mais aussi les repas donnent le rythme. Le rythme biologique est situé entre les deux yeux (le noyau suprachiasmatique) et est relié à leurs rétines. Pendant ce temps, on s’a même rendu compte que le moment d'un traitement médical particulier, peut être aussi important que le traitement lui-même.

Nous savons qu’adapter à un nouveau rythme prend plus d'une semaine.

Ailleurs, le réglage de l'heure d'été est seulement partiellement comparable à l’adaption à la longitude par les passagers d'un navire ou d'un avion. Pour eux changent tous les ‘ zeitgebers’ ensembles. Pour la victime l es résultats de l'heure d'été sont changes par la lumière et les repas. Par consequence, on ne peut pas comparer le changement de l’heure avec un jetlag.

Selon les chercheurs, le rythme biologique de l'être humain s’ explique principalement par la lumière.   En hiver, notre horloge interne court à peu près égale avec les moments de la lumière et de l'obscurité. En été ça n’arrive pas et le rythme interne ne s’adapte pas. C’est à cause de ça que nous dormons moins et que la qualité de notre sommeil di minue en mois d’été.

>>> PUBLICATion dans CURRENT BIOLOGY  RIJKSUNIVERSITEIT GRONINGEN (LINK)

Les scientifiques de l’université de l’état de Groningen en de Ludwig- MaximiliansUniversität München ont montré   (The Current Biology)   que la DST a un effet assez grand sur notre rythme biologique. Un quart du monde se soumet à nouveau chaque année. Grace à cette mesure - introduite au siècle dernier - il reste plus longtemps clair dans la soirée. Mais les effects négatifs sur le corps humain était jusque-là peu connu. La base de l'étude était un questionnaire en ligne ( disponible à www.euclock.org) sur le comportement du sommeil, qui a été complété par plus de 50.000 personnes à travers le monde

Sur la base de ce questionnaire: Munich Chronotype Questionnaire (MCTQ), les chercheurs ont voulu savoir la division entre les noctambules et les lève-tôt. L'analyse des données recueillies, cependant,a   montré, surprenant ,que la structure du sommeil est considérablement perturbé pendant la période d'été.

 

>>> PROF. ANDRÉ BERGER (UNIVERSITEIT VAN LEUVEN)

« La plupart de ceux qui ont l’ autorité sur l'heure d’été sont plus habitués à travailler tard que se lever tôt. »

>>> Prof. Dr. Martha Merrow bei Dr. Peter Spork auf Facebook

Thema DST hierzu eine Stellungnahme:

Martha Merrow "Die Sommerzeit muss unbedingt schnellstmöglich abgeschafft werden." Here is a statement that was given to the EU Parliament: Evidence-based approach to evaluating Daylight Saving Time (DST): The relevance to our Biological Clock

What is the Biological Clock?

As the name implies, biological clocks keep time. They are a mechanism – found in practically all cells of all organisms including humans - that choreographs behaviours and physiologies to specific times of day. Biological clocks control our life at many levels ranging from gene-activation and hormonal regulation to behaviour, cognition and performance – their task is to optimise metabolism, cardiovascular and immune systems as well as our sleep-wake behaviour in the context of the predictable changes within the 24-hour day. Light and darkness are the key signals that synchronise our biological clocks to 24-hours.

Modern life-styles challenge our biological clock

Since biological clocks are encoded in our genes and are thus individual, we are all different so-called chronotypes – some of us are early (larks), some are late (owls) and many in are in between. This is easy to see in sleep behaviour – just compare yourself to your partner or neighbours – or your teenage child. The clocks of teenagers and young adults make them sleep later than younger children and older adults. The differences between extreme early and late chronotypes can be as much as 12 h. When we were still working outside (with 1,000-fold brighter light than inside buildings), this difference was probably no more than 3 h. Modern lifestyles mean less light and, as a consequence, our biological clocks have become significantly delayed, so that they make us sleep much later.

What is social jetlag?

Although most of the population drifts to a later chronotype when day-time light is weak, work schedules remain relatively early. As a result, our biological clock - our internal time - has drifted away from social clocks (e.g., work and school schedules). This situation resembles the jetlag that results from travel across time zones and is thus called ‘social jetlag’. Put simply, social jetlag is the difference in time between when your body clock would wake you naturally and when your alarm clock drives you out of bed in the morning. It’s worth reflecting on how much earlier and shorter we sleep on workdays compared to work-free days. This is especially true for teenagers and young adults. About 80% of people in industrialised regions regularly use an alarm clock. They incur chronic sleep deprivation and social jet lag. Social jetlag appears to act as a chronic stressor. It is associated with addiction to nicotine, alcohol and caffeine, and with overweight, metabolic syndrome and depression.

How does DST impact health?

Daylight saving time (DST) is the practice of advancing social clocks during the spring by one hour and then pushing them backward in the autumn to "normal" clock time. Acute effects of DST are apparent during the days following the shift: for example, accidents and heart attacks increase. Beyond these acute effects, DST chronically increases social jetlag. If you suffer jetlag only occasionally, e.g., with travel, the risks are negligible. However, evidence shows clear associations between social jet lag and conditions that are epidemic in western society (e.g. obesity). Chronic exposure to an increased social jetlag may therefore lead to health and performance deficits that cost (directly and indirectly) 1% of the GNP, which could amount to 131 Billion EUR across the EU.

Our biological clocks are synchronised using the timing and amount of light and darkness - not the alarm clock. As a result our biology does not respond to DST changes. Rather, with the spring DST, we simply have to go to work an hour earlier relative to our biological clock. For 7 months, we are adding an extra hour of social jetlag to the European population.

Prepared by chronobiologists from the LMU Munich, Charité Berlin, the Universities of Würzburg, Basel, Zürich, Surrey and Padova, Oxford University, Erasmus University Medical Center Rotterdam, INSERM Lyon, Semmelweis University Budapest, and the Czech Academy of Sciences.

cartoon2 frcartoon2 fr

 

 

6. Uurswijziging en energieverbruik

>>> M. Walter Hecq (Faculté Solvay Brussels School)

Centre d'études économiques et sociales de l'environnement [Centre for Economic and Social Studies on the Environment]

Selon le professeur Walter Hecq, du Centre d'études économiques et sociales de l'environnement (CEESE) de l'Université libre de Bruxelles (ULB), contacté par l'agence Belga, le décalage horaire est une mesure de moins en moins pertinente. "En 1977, lorsque l'on a instauré l'heure d'été, l'idée était de réduire la consommation par le biais de l'éclairage. Avec l'arrivée des ampoules à basse consommation, l'impact de la mesure est de moins en moins important."

En 1991 déjà, le professeur avait mené une étude sur l'impact du décalage horaire sur la consommation d'énergie. Et il était déjà arrivé à la même conclusion. "Les gains énergétiques étaient déjà minimes, moins de 1%. Et ils se réduisent inexorablement. Une étude allemande a révélé récemment que le décalage horaire n'avait strictement aucun impact sur la consommation", poursuit le professeur. "Cette étude avait traité globalement la question de la consommation d'électricité en prenant en compte les entreprises, les écoles, etc. Et l'impact de la mesure était quasi nul."

Selon Walter Hecq, toutes les études concordent, "le décalage horaire n'est pertinent nulle part". "Et avec le changement climatique annoncé, il est même possible que cet impact devienne négatif", prévient le professeur. "Aux Etats-Unis, on a constaté une explosion de la consommation d'électricité en début d'après-midi à cause de l'utilisation intensive de la climatisation au moment le plus chaud de la journée."

Une décision "européenne"

Le décalage peut-il cependant se révéler utile pour éviter un black-out cet hiver? "Au vu de son impact minime sur la consommation d'électricité, c'est quasi hors-sujet", estime le professeur.

Contacté par Belga, le cabinet de la ministre de l'Énergie Marie-Christine Marghem confirme les propos du professeur Hecq. "Le changement d'heure n'a pas d'impact sur la consommation d'électricité. Cela a été également confirmé par une étude du SPF Économie. Le changement d'heure déplace simplement la consommation d'électricité une heure plus tôt ou une heure plus tard." Par ailleurs, le cabinet a rappelé que la décision de changer l'heure deux fois par an était prise à l'échelon européen.

7. Uurswijziging en slaapritme

Le changement à dst engage dans le sommeil et provoque l'augmentation des accidents du travail (Link)

Nous dormons toujours moins: dans la plupart des pays occidentaux, la durée du sommeil est réduite de 9 à 7,5 heures pendant les trente dernières années.. Ceux qui ne prennent pas assez de repos, peuvent développer toutes sortes de plaintes: difficulté à se concentrer, l'hypertension artérielle, même le diabète.

La recherche du sommeil suggère que les personnes qui   ont une privation chronique de sommeil deviennent     en fin plus vite agés, soit physiquement, soit   mentalement,, leur système immunitaire souffre à cause de stress   Notre modèle de sommeil a changé, en partie en raison de l'influence de la lumière artificielle. Le sommeil reste une chose mystérieuse, mais est clairement liée à l'activité générale de la neuro- chimio-électrique des cerveaux. La perception a de sommeil a changé beaucoup par la   lumière   artificielle, Dormir est quelque chose mystérieux. en particulier de l'aube, donc peut étroitement liée à des problèmes neurologiques tels que la dépression, le stress, l'insomnie et l'épilepsie.

Le sommeil reste une chose mystérieuse, mais est clairement liée à l'activité générale de la neuro- chimio-électrique des cerveaux. La perception différente de la lumière, en particulier de l'aube, donc peut être liée à des problèmes neurologiques tels que la dépression, le stress, l'insomnie et l'épilepsie

>>> DR. R.J. REITER EN J. ROBINSON

« Parce-que nous vivons deux heures à l'avance de notre propre fuseau horaire, les facteurs sociaux: se lever, manger, travailler, dormir ..ne sont. plus en conformité avec les facteurs cosmiques: la lumière, le soleil, le réchauffement de l'air .. Nos actions quotidiennes ne se synchronisent pas avec le les rythmes naturels. Cela provoque un préjudice à la production vitale de la mélatonine. Mélatonine a un effet inhibiteur sur le cancer du sein. Mélatonine construit notre système immunitaire. Il atténue également les effets du stress et c’est un puissant antioxydant qui protège le corps contre les radicaux libres. Un taux de mélatonine élevé est bénéfique, il est donc extrêmement important que l'homme peut completer le sommeil selon son rythme biologique. Interrompre prématurément la phase de sommeil, signifie décomposer la production de mélatonine. Ce montant nous avons perdu.   L'éclairage artificiel peut faire des ravages dans la production de mélatonine

>>> PERETZ LAVIE EN MICHEL JOUVET (chercheurs-experts de sommeil)

Voici  ce qui se  passe avec  lheure  dété double. GMT + 2  heures:  En nous  déplaçant  artificiellement avec  deux  heures  dans la soirée, nous ne  pouvons plus  répondre aux conditions  suivantes 

  • Pour un bon sommeil, il faut  deux heures de  l'obscurité.davant.

  • La  qualité de  notre  sommeil  est  favorisée par:

  • Être  fatigé au moment de se  coucher.

  • Adapté à  notre  propre  rythme  biologique

Karin Spruyt, professeur  du  développement de neuropsychologie à la VUB, a fait beaucoup de recherches et de publications sur les effets de la privation de sommeil et le sommeil chez les enfants.  Dans son guide de base pour les parents et le personnel  soignant, nous  trouvons  ces  informations  utiles

Combien de sommeil par nuit et par enfant?  Chaque enfant a  besoin de  dormir  moins  ou plus.  Ce sont des moyennes par âge:

 6 ans: 10.45 h  7 ans: 10.30 h
 8 ans: 10.15 h  9 ans: 10 h
 10 ans: 9.45 h  11 ans: 9.30 h
 12/13 ans: 9.15 h  14 ans: 9 h
 15 ans: 8.45 h  16 ans: 8.30 h
 17/18 ans: 8.15 h  25/45 ans: 8 h


Et que  pensez-vous de la suggestion  suivante?   'Laissons-nous  envoyer   les   enfants, les  élèves et les  étudiants à  lécole à 7.30h  du  matin à la fin de m ars.  Et laissez-les  retourner à  la  maison à 15  h de  laprès-midi.

Nous  vous  écoutons:    est-ce trop  tôt pour se lever  ?

 

<< la législation EU
 
Communications >>